Intervenants

Logo Marché céramique de Bussière-Badil
Catalogue 2024
Affiche Marché céramique de Bussière Badil 2024
Voir le pdf

Intervenant 2024

barre

Ule Ewelt

Les visiteurs du marché céramique de Bussière-Badil avaient été captivés l’an dernier par les constructions fragiles et gracieuses du céramiste Mathieu Duval, qui délimitait le vide de ses fins colombins agencés en un maillage architectural subtil. Ces démonstrations en public sont essentielles à la compréhension du temps long que nécessite la terre, elles permettent un échange concret autour de la réalité du métier mais elles ne sont pas de tout repos pour le céramiste invité qui doit composer avec les éléments (humidité, chaleur, vent...).

Celle qui se prêtera au jeu cette année se nomme Ule Ewelt et vient d’une petite commune d’Allemagne, non loin de Francfort. Mais ne vous fiez pas à sa nationalité, Ule maîtrise parfaitement le français et pourra répondre à toutes vos questions.

Céramiste Néo-magdalénienne

Sur notre territoire chargé d’une histoire millénaire, nous n’ignorons pas comment les représentations que l’on peut découvrir dans les grottes ornées touchent profondément ceux qui les observent. Ule Ewelt est de celles qui s’émerveillent des artistes du magdalénien qui, avec un peu d’ocre et quelques traits, ont su, avec tant de justesse, si tôt dans notre histoire, représenter toute la puissance de vie de ces animaux, qui furent parfois source alimentaire, parfois concurrents et souvent menace pour la survie de l’homme. Bien plus encore, Ule continue cette narration autour de la relation entre l’homme et l’animal sauvage. Par ses choix artistiques, parce qu’elle accueille les déchirures de la terre, par l’utilisation des mêmes ocres ou charbons que ses prédécesseurs, l’artiste met en volume les aurochs, les ours et les bisons d’avant la domestication. L’aspect fantomatique de ces êtres flottants parle d’une époque lointaine, mais nous les sentons vibrer d’une respiration sourde. Le souffle qui les anime nous convoque au cœur de la grotte, autour du feu, nous replonge dans ces mémoires enfouies et, par là même, nous engage à nous interroger sur ce lien qui, aujourd’hui encore, nous attache à eux.

Démonstration terre

Réalisation d’une sculpture en public

Jeudi : Ule commence à façonner un mammouth. Pour cela, elle installe une structure en fer qui œuvre comme une charpente. Grâce à ce support, elle peut commencer à travailler la peau extérieure. La ligne du dos de l’animal se dessine… Enfin une silhouette apparaît !

Vendredi : En assemblant des plaques de terre très chamottée, Ule construit un manteau : c’est la peau du mammouth. Au fur et à mesure que la terre se raffermit, elle glisse une main dans le ventre de la bête et repousse la peau qui craquelle et se déchire. Le mammouth est presque achevé, il ne reste qu’à le parer de défenses. Si le temps le permet, Ule entamera le façonnage d’un bison.

Samedi : Le matin est consacré au chargement du four. Avant la manifestation, des pièces ont été dégourdies à 1 050 °C. L’artiste remplit le four avec ces pièces, décorées d’une solution de sulfate de cuivre et de fer. Le four chargé, elle les parsème savamment de sel et d’oxyde de fer. Enfin, elle couvre le tout de feuillages, de bois et de sciure. Puis elle allume le feu.

Dimanche : En présence du public, Ule ouvre le four. De nouveaux animaux prennent vie sous nos yeux. L’après-midi est consacrée à finir le façonnage du bison : un fois qu’il est suffisamment raffermi, l’animal est posé sur le dos pour qu’Ule puisse assembler les éléments en terre qui viendront soutenir la pièce et lui donner son aspect lévitant.

Photos

sculpture barre
Logo Marché céramique de Bussière Badil
Edition 2024
9, 10, 11 et 12 mai 2024
Ouverture de 10h à 19h
Entrée libre et gratuite
Petite restauration sur place
Catalogue 2024
Affiche Marché céramique de Bussière Badil 2024
Voir le pdf